Novembre 2016

Comme toujours, Laly suit l’actualité et les saisons. Pour cette rentrée, elle nous revient avec sa collection de vêtements « Automne 2016 » : que du plaisir !
Vous pouvez trouver toutes ces gravures sur le site de l’Atelier du Cadre

Octobre 2016

Barbara Lissillour

Nous l’avons découverte grâce à Catherine Molinatti et nous avons été séduites par ses silhouettes féminines. La Femme est au centre de l’univers de Barbara, il faut dire qu’après un diplôme d’arts plastiques, Barbara a fait une formation de stylisme et de modélisme à Esmod Rennes, où elle est maintenant professeur de stylisme depuis 2007 et d’arts appliqués depuis 2010

Laissons-la maintenant nous parler d’elle :

« D’aussi loin que je me souvienne…j’ai toujours crayonné, modelé, créé . Mon entourage eut été rassuré que je prenne des modèles, mais je n’en voulais pas, je voulais créer quelles qu’en soient les embûches.

Ainsi mixant les connaissances acquises au fil du temps, j’ai pu dompter mon coup de crayon en faisant et défaisant inlassablement mes « crayonnés ».

MES SUJETS DE PRÉDILECTION :

Sont les femmes, quelles qu’elles soient, fortes, douces, joyeuses, amères, envieuses, jalouses mais par-dessus tout, vivantes et empreintes de contemporanéité, intelligentes. J’espère à chaque dessin pouvoir les dévoiler, révéler une part d’elles-mêmes, une de leurs nombreuses facettes. Sans doute aussi parce que je suis moi-même une femme au parcours atypique, mystérieuse pour beaucoup, obsessionnelle dans ma démarche, préférant être celle qui dévoile plutôt qu’être celle qui est dévoilée.

LES MÉDIUMS UTILISES :

Étant un être intellectuellement dissipé et hypersensible, je fais souvent le grand écart entre très petits et très grands formats (10/20 cm à 70/190 cm). Je me frotte alors à la force et à la densité du petit format ou me confronte à la difficulté du dessin et de l’aquarelle à maîtriser sur grand format.

A l’aise avec l’aquarelle, aimant ses transparences, me jouant de la force de ses pigments parfois travaillés à sec, inquiète de son séchage rapide, c’est un nouveau défi à relever.

L’autre part de mon travail se joue sur de petits formats caressés, écorchés, griffés à la mine graphite.

Là, je veux faire passer des sentiments par le regard.

C’est alors, doux, fort, libéré ou agressif. Un travail en série se met en place, obsessionnel.

Un vrai puzzle composé de trilliards de pièces qui pourrait s’emboîter pour créer une femme, la Femme.

Si cela ne suffit pas, j’attaque des collages associés à des textes, s’approchant du roman graphique ; concentrés d’histoires de femmes que je côtoie, je retranscris leurs histoires, c’est alors moi qui deviens alors leur médium.

POUR CONCLURE :

Je dirais qu’au delà des apparences de mes essais graphiques et picturaux, je déconstruis l’histoire de la femme pour mieux la mettre en avant.

Ceci ayant pour finalité de lui donner ou redonner la place qu’elle mérite au sein de notre société et qui lui est encore si souvent refusée. »

Comme elle l’a expliqué, Barbara travaille sur des formats très différents, elle fait même des très grands formats (90 X 170 cm) : des silhouettes  de femmes bien sûr qu’elle expose et vend en galerie.

Nous vous présentons quelques modèles, avec les formats indiqués sous chacun.

Pour les animatrices : vous pouvez contacter Barbara qui se fera un plaisir de vous envoyer une sélection de ses gravures pour vos élèves.
barbaralissillour@yahoo.fr
06 13 76 20 45

barbara.lissillour.over-blog.com


Septembre 2016

Agnès Grégis : Nous l’avons découverte grâce à Isabelle Vincent qui a choisi ses « Japonaises » pour thème de son expo 2016.
Nous avons le plaisir de vous la présenter et lui laissons la parole :

« Bienvenue Au Pinceau Dansant. Ici, l’aquarelle coule à flot, les pinceaux s’agitent, les crayons griffonnent et les dessins s’envolent !

Tubes et palette en main, je pars quotidiennement à l’aventure sur ma feuille blanche. Au gré de mes envies, j’invente des Japonaises qui rient, des danseuses d’Orient éclatantes de rose et d’orange, des paysages où promener le regard, des bateaux qui nous emmènent sur une mer aquarellée. Figuratives, colorées, stylisées, parfois jusqu’à l’épure, mais toujours animées, mes peintures sont là pour vous. Je vous souhaite de trouver parmi elles votre coup de cœur. Bienvenue dans mon univers.

Vous souvenez-vous ? Les Petites Japonaises ont fait leur apparition lors de l’exposition 2016, encadrées par les élèves d’Isabelle Vincent. Voici leurs créations, un cocktail d’idées, de japonisme et de fantaisie. Êtes-vous sous le charme ?


http://adc-cartoncadre.com/expositions-2016-en-photos

Pour celles et ceux qui ne me connaissent pas encore, voici quelques indications :

Au pinceau dansant est le nom que je donne à mon activité dans le dessin. J’aime l’imaginer comme l’enseigne d’un vieil atelier où l’on pourrait s’arrêter le temps d’une paisible conversation, entouré de peintures…

Mes cartons à dessin sont remplis pour l’essentiel d’aquarelles. Un point commun entre ces dessins ? Probablement leur mouvement. J’aime quand ça bouge, que c’est expressif, bref, quand il y a de la vie !

Pour rendre cet aspect, quoi de mieux que de peindre en grand et faire de larges mouvements avec son pinceau ? Les Petites Japonaises ci-dessus font en réalité 50 à 70 cm de haut. Pour les joies de l’encadrement, j’en ai fait de belles et petites impressions sur papier à dessin (en format A4).

L’aquarelle, c’est un plaisir : la souplesse du pinceau, les pigments qui fusent sur le papier velouté, le châssis que l’on manipule pour orienter les fusions, les couleurs qui brillent à travers l’eau.

C’est aussi une technique extrêmement riche en possibilités : projection à la brosse à dent, grattage de papier, impressions à l’aquarelle, pigments déposés en pâte ou au contraire en clairs lavis… Que d’effets possibles !

C’est enfin une technique qui répond à toutes mes humeurs, mes envies et fantaisies. Cinq minutes ? C’est parti pour un croquis ! Cinq heures ? Je peux me lancer dans une peinture. Pas d’idée aujourd’hui ? Lançons les couleurs sur la feuille, les idées viendront ensuite.

Voici encore quelques exemples de créations d’Agnès, surtout n’hésitez pas à prendre contact avec elle !

A noter que les formats carrés sont du 14 x 14 cm ou  20 x 20 cm – les girafes : 20 x 13,5 cm

Commandez vos coups de cœur par :

Mail : aupinceaudansant@gmail.com

Facebook : Agnès Au Pinceau Dansant

Téléphone : 06.70.52.13.00


Été 2016

On ne l’arrête plus ! mais quel plaisir pour nous ! Laly continue à jouer avec les papiers, et cette fois-ci, elle a plié, donné forme aux vêtements, mis des strass ! On a envie de les porter…
Quant aux animaux, elle continue avec ses animaux de prédilection : poules, baleines, tortues, hérissons, et ils sont cette fois-ci déclinés dans des camaïeu en couleurs différentes.
A découvrir et à acheter de toute urgence !

Les gravures de femmes sont toutes en format 14 x 25 cm – celles des baleines en 8,5 x 18 cm – les poules en 9 x 19 cm – les 3 hérissons en 11 x 15 cm – les 3 tortues en 10 x 15 cm


Rubrique « Nouveaux artistes » :

Maria Berlioz

maria berliozMaria Berlioz est une artiste plasticienne, née en Italie, qui vit et travaille aujourd’hui sur Lyon.

Voici comment elle présente son travail :

Quand le blanc et le noir servent la poésie

Mon travail est fait de chroniques contemporaines. Pourtant l’écriture tient une grande place dans mes créations : les mots sont à l’origine des dessins.
Je suis amoureuse de certains textes, ils servent souvent en fond de toile avant d’appliquer l’encre de mes linogravures. Le résultat devient une empreinte.
La poésie, la beauté se trouvent dans toute élaboration.
L’essentiel est de la découvrir et de la mettre en œuvre pour le plus grand plaisir de tous. »

(A noter dans les gravures présentées, la série « Seras-tu là ? » inspirée de la chanson de Michel Berger)

Quelques idées de cadres autour de gravures de Maria, réalisés par Betty Faucher (élève de l’Atelier Cadre’In) qui nous a fait découvrir les œuvres de Maria et que nous remercions.

Vous pouvez contacter Maria Berlioz au : 06.85.08.72.96 ou 04.78.50.37.21
Par mail
Son site : http://www.mariaberlioz.com


Attention ! en prévision de la nouvelle saison, nous avons fait une sélection dans les gravures proposées par Laly, en gardant uniquement une ou deux par thème

Avril 2016

Décidément, Laly a pris goût au collage, aux inclusions ! Poissons, insectes, oiseaux ou femmes, elle a réalisé ses dessins avec à chaque fois un papier différent. Des papiers aux couleurs des beaux jours ! Et bien sûr des papiers que nous aurons plaisir à utiliser dans nos cadres !

Mars 2016

Le printemps est bientôt là ! Il pointe le bout de son nez avec les arbres en fleurs, les jonquilles ; mais les températures ne sont pas encore là.
C’est exactement ce que nous retrouvons dans la collection Fin d’Hiver-Début de Printemps que nous présente Laly
(Tous les modèles sont de format : 10,5 x 28 cm)


Février 2016

Février ! un mois où nous pensons vacances de neige, mais où en même temps les magasins (après les soldes) mettent en place les collections de printemps…
Laly, toujours en prise à l’actualité, nous propose des nounours en tenue de ski et des femmes aux vêtements printaniers… sans oublier sa nouvelle marotte avec des collages de papiers !
Bref ! tout pour notre bonheur d’encadreuses… le choix va être difficile !


Janvier 2016

Des animaux rigolos ! Laly s’est « éclatée » en réalisant des collages de papiers dans ses dessins… de quoi se remettre avec entrain dans le bain après la pause des fêtes. En plus, vous pourrez facilement coordonner vos papiers avec la gravure encadrée ! Que du bonheur !


Décembre 2015

Pour continuer à préparer les fêtes de Noël, Laly nous transporte dans un univers féérique avec des animaux déguisés en boules de Noël et d’autres gravures qui plairont aux petits comme aux grands.
(A noter qu’en raison d’un petit problème technique lors de la prise des photos, ces dernières ont un fond un peu rose, mais pas de soucis, les gravures de Laly sont toujours sur papier blanc)

Dans la rubrique « Nouveaux artistes » :

Marie Nuel, enlumineure

Passionnée de livres et d’Histoire médiévale depuis toujours, c’est tout naturellement que Marie Nuel s’est orientée vers la formation d’enlumineur dispensée par l’ISEEM à Angers. Diplômée en septembre 2012, elle est installée à Valence, dans la Drôme.

Qu’est-ce que l’enluminure ?

C’est un art graphique qui consiste à illustrer un texte, à le mettre en valeur, et souvent à l’expliquer, voire à y ajouter des éléments. Le texte est ainsi « éclairé » par l’illustration. Le mot « enluminure » vient d’ailleurs du latin « illuminare », qui signifie illuminer.

Comme autrefois, l’enluminure est un art qui s’exerce dans la durée et qui demande une passion infinie. Il faut parfois plus de cent heures à l’enlumineur pour réaliser une œuvre !

Aujourd’hui, les enluminures se présentent sous forme de tableaux encadrés.

Marie Nuel réalise des copies d’œuvres anciennes dans le respect des techniques et styles médiévaux ; elle conserve ainsi la mémoire du passé. Elle utilise les matériaux traditionnels : papier et parchemin pour le support, pigments, feuille d’or véritable, encres naturelles, plumes… Elle réalise également des créations enluminées et/ou calligraphiées sur commande, la plupart du temps pour des occasions particulières : naissances, mariages, anniversaires, fêtes religieuses…

Elle présente régulièrement son travail lors d’expositions, anime des stages et donne des cours pour adultes dans l’Atelier Cadres et Cartons, à Valence. C’est d’ailleurs par des cadres réalisés par l’Atelier Cadres et Cartons que nous vous présentons le travail de Marie Nuel.

Vous pouvez découvrir son travail sur son site :

www.enluminure-marienuel.com


Novembre 2015

Et si on s’occupait de notre garde-robe ? A l’arrivée de chaque nouvelle saison, on a toutes envie de la renouveler un peu  … Laly nous propose une série de gravures de mode : robes et chaussures. Elle s’est cette fois-ci amusée avec des plumes, et nous propose aussi des jupes déclinées avec des rayures ou des pieds de poule, il y en a pour tous les goûts ! Et surtout il y a encore plein d’idées créatives à tirer de ses gravures pour nos futurs encadrements…  Alors à vos cutters pour des cadres encore et toujours plus originaux grâce à Laly !
Pour finir, une petite 2 CV rose qui peut dénoter là au milieu, mais ne faut-il pas que nous puissions transporter nos paquets ?


Octobre 2015

Avec l’automne, nous avons plus envie de cocooner et de retrouver notre intérieur…

Alors pourquoi ne pas faire coïncider nos envies avec nos cadres, avec les nouvelles gravures de Laly, sur les chaises, commodes et canapés ? Déclinées avec des couleurs et des formes différentes, on ne sait quelle chaise choisir… ou peut-être toutes ? En tout cas, l’automne ne sera pas gris… mais plutôt tonique grâce aux couleurs choisies par Laly.


Nouvelle artiste : Nous partons dans la Drôme, et plus précisément à Valence, où Delphine et Virginie de l’Atelier Cadres et Cartons nous ont fait découvrir une nouvelle artiste : Elisabeth Martel
Peintre et aquarelliste de Valence, Elisabeth Martel représente régulièrement avec son pinceau des vues de régions, la Drôme, l’Ardèche, mais aussi la Provence, le Sud Ouest… la Bretagne… des animaux, des maisons particulières sur commande, des marines… Son horizon ne demande qu’à s’étendre… Ses aquarelles sont douces et pleines de sensibilité, de charme.

Originaire de Toulouse, où elle a fait des études de droit parallèlement à des cours aux Beaux Arts, elle est venue habiter en Drôme et a fait partie de divers ateliers…

Spécialisée dans l’aquarelle de spahis, d’hier et d’aujourd’hui, elle répond régulièrement à des commandes dans ce domaine, Valence oblige… Projet d’aquareller des élèves de l’école Spéciale Militaire de Saint Cyr, ainsi que le défilé du 14 Juillet… Peut-être possibilité d’exposer aux Invalides à Paris au profit des blessés en opération… Certaines de ses aquarelles ont été exposées au musée du 1er Régiment de Spahis de Valence, à l’occasion du Centenaire de ce régiment en 2014. (page facebook « Aquarelles Spahis »).

Des portraits très doux au crayon ou à la sanguine principalement  sont aussi un de ses domaines favoris…

Elle se diversifie dans la peinture décorative sur toile de lin brute, ambiance provençale, ou bretonne, ou autre… Essentiellement sur demande.

Elle expose de temps en temps dans la Drôme, mais aussi le Vaucluse, et donne des cours dans le secteur de Valence (26) à l’Atelier Cadres et Cartons (Valence), ou chez des particuliers sur demande.

Ses œuvres sont originales (pas de reproductions) et protégées par les droits d’auteur.

N’hésitez pas à visiter son site et à la contacter pour toute demande ou information :

www.elisabeth-martel.com

 Quelques exemples de ses créations :

Septembre 2015

Avec Laly : Nous vous présentons quelques-unes de ses nouveautés, sur le thème de la mer, petit clin d’œil à l’été qui se termine…

Notre première nouvelle artiste : Charlotte LOUSTE

est une artiste de la région lyonnaise. Architecte de formation (elle a fait ses études à l’ENSA Lyon), elle a évolué en parallèle dans le milieu socio-culturel. Après quelques années passées à « écumer » les agences d’architectes, elle a opté pour une reconversion et est devenue professeur d’arts plastiques en collège, intervenante en arts plastiques auprès de différents publics (MJC, adultes en réinsertion, …) et illustratrice « jeunesse ».

Cette dernière partie de son parcours a démarré en 2011, lorsque sa belle-sœur lui a proposé un texte à illustrer. Moins d’un an plus tard, elles publiaient « Graines de pissenlits » (chez ThoT), puis ont enchaîné avec « La Princesse Palatine » en 2014 (toujours chez ThoT). En décembre 2015, paraîtra « Le  Père Noël a disparu… ».

Elle fait également des tableaux sur commande pour les naissances, les anniversaires ou les mariages, des toiles et des travaux de communication graphique (cartes de visite, faire parts, affiches,…)

Elle utilise une technique inspirée des bédéistes en mixant le travail à la main et le travail sur ordinateur. Ses dessins sont donc des impressions numériques.

Vous pouvez découvrir son univers sur www.chaloup.fr

ainsi que quelques exemples de cadres réalisés à partir de ses gravures (cadres faits par son père, Patrick LOUSTE, en cours d’encadrement)

pp raccord

Passe à raccord

pp interrompu

Passe-partout avec gorge

biseau 45 inversé

Biseau à 45° inversé

pp en relief

Passe-partout en relief, avec gorges

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer